Gravé dans la chair

Abordons un sujet sensible: l’amour, l’inconscience de l’amour.

La meilleure amie de ma belle-sœur, une jolie blondinette de 20 ans, vient de se faire tatouer « Jean-Charles » en lettres géantes sur la moitié supérieure du dos. Indépendamment du côté super cul-cul-la-praline du truc (Écriture italique, fioritures et petites étoiles), c’est le geste lui-même qui me choque (parce que sinon j’adore les tatouages). Et j’oserai même dire:
Comment peut-on être assez bête pour faire ça?

Pourtant, je le connais ce sentiment: Être folle amoureuse, le tourbillon qui déstabilise et emporte tout sur son passage*, penser dans le plus profond de son être que cet amour-là est unique et ne pourra jamais cesser. A 18 ans, quand j’ai rencontré mon homme, j’étais capable de tout. Prendre ma voiture en pleine nuit pour le rejoindre parce que décidément le week-end est trop loin. Dépenser 2 mois de salaire de mon pauvre job d’étudiante pour lui offrir la montre de ses rêves. Partir en vacances à l’étranger sans un sou et être juste heureuse d’être avec lui. Et même… Lui demander de venir vivre avec moi et d’accepter de travailler dans l’entreprise de mon père.

Pourtant, jamais je n’aurais pu gravé son nom dans ma chair. Au fond de moi, même si l’idée m’est insupportable, je sais que la réalité c’est que l’amour parfois cesse, qu’on ne sait jamais de quoi demain est fait, et que: Sait-on jamais tout de quelqu’un aussi proche soit-il?**

Peut-être suis-je trop pessimiste, trop ancrée dans la réalité pure, mais je ne peux m’empêcher de penser que c’est de l’inconscience.

Vous en pensez quoi vous?

* J’emprunte ces mots à Jacques Salomé, extraits de son livre
« contes à aimer et à s’aimer » que je vous conseille vivement.

** Vous aurez peut-être reconnu ceci.

Publicités

12 réflexions sur “Gravé dans la chair

  1. Moi je trouve ça stupide parce que tu ne sais jamais si tu vas passer toute ta vie avec la personne actuelle et que ça reste gravé. Et même avec les lasers, ça ne part pas totalement, si on jour on veut effacer le prénom.

  2. @ Angie: Je suis d’accord. Et le prix de l’intervention au laser, je n’ose même pas imaginer!

  3. Les élans du coeur c’est toujours stupide… Mais si nous n’étions pas de parfaits idiots quel intérêt d’avoir des sentiments? 🙂

  4. @ Galstar: Très bonne question! Je n’avais jamais vu les choses sous cet angle… A méditer! 😉

  5. J’en pense la même chose que toi !
    En dehors du fait que je crains le côté indélébile du tatouage (à 40 ans, et même 60 aura t-on les mêmes gouts)…
    Pour le reste, même amoureuse folle, une jeune sait quand même qu’il y a peu de chance qu’elle passe sa vie avec le même homme !
    Mais peut être tout bêtement qu’elle ne veut pas y penser !
    Sinon quand ce sera fini avec lui, elle demandera à tous les hommes leurs prénoms et si ce n’est pas Jean-Charles refusera les rendez vous !

  6. @ Louisianne:
    Tu as raison, peut-être qu’elle ne veut pas y penser! D’ailleurs, elle a fait ça sur un coup de tête. Si elle avait pris quelques mois pour y songer je me demande si elle l’aurait fait… Ah ces jeunes… 😉

  7. @ Louisianne:
    Le tatouage est souvent pratiqué comme une forme d’appropriation du corps (les personnes en crise d’identité, les rites de passages dans certaines cultures). Si JE me faisais faire un tatouage, ce ne serait pas le nom d’une personne (même si elle me rend fou). Je me ferai tatouer un immense tigre dans le dos.
    Si je devais proclamer mon attachement à quelqu’un, ce serait plutôt en portant une bague tressée de ses cheveux dorés.

  8. Je suis d’accord avec toi, quand l’amour cesse tu te retrouves avec une inscription géante sur ton corps que tu dois sans cesse justifier… Mais bien sûr qu’on peut enlever un tatouage mais on se casserait moins la tête(et on aurait moins de douleur) si on trouvait une autre preuve d’amour. Pourtant, j’imagine très bien quel sorte d’élan ou impulsion a pu pousser cette personne à faire ce geste !
    A bientôt
    Colinette

  9. Et bien moi, je ne trouve pas cela stupide. Si on se fait tatouer le nom de son amoureux, ce doit être, d’abord, pour soi. Et non pour faire plaisir à l’autre. Et si l’Amour se termine… Et bien il reste les souvenirs et ce nom, indélébile sur la peau. Ce nom, cette personne que l’on a aimé très fort au point de l’encrer en soi. Pourquoi vouloir l’oublier ou l’effacer ? Après tout, il fait parti de nous ce prénom, de notre histoire, de la femme que l’on a été, un jour et qui a aimé cet homme. C’est notre histoire, notre vie. Si on a un jour pousser la porte d’un tatoueur pour y inscrire ce nom c’est qu’il signifiait quelque chose même si 10 ans après on a changé d’Amour et bien… Ce tatouage restera la trace d’un bel Amour…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s