La roue tourne

Avant d’écrire cet article, j’ai passé une heure à rechercher une citation. Impossible de m’en souvenir, et pourtant je savais qu’elle collerait bien avec ce billet. Finalement, je l’ai trouvé (merci google), c’est une citation d’Albert Einstein:

“In the middle of difficulty lies opportunity”.

J’aime bien cette idée, pleine d’optimisme et d’espoir.

L’espoir, parlons-en justement! Je l’avais perdu…
Je n’ai jamais voulu trop en parler sur mon blog, mais ces 18 mois qui viennent de s’écouler ont été assez durs. Malgré tout, je voulais que ce blog reste léger, mon petit espace de bonheur, loin du quotidien de chômage, d’angoisse, d’ennui et de démotivation.

Parfois, je mourrais d’envie de venir raconter ici mes malheurs, de déverser cette angoisse et cette colère, de maudire ici ces recruteurs qui ne rappellent jamais, ces lettres qui restent sans réponses, toutes les injustices du monde de l’emploi, se voir refuser un poste parce qu’un « Bac+5 coûte trop cher, on préfère prendre un Bac+2 » ou les « fils à papa » qui volent le peu de places disponibles à coup de piston. Et puis, après la colère, vient l’immobilisme. Ne plus rien faire, ne plus postuler, s’en foutre (et regarder des séries en VO du matin au soir). Ce fut mon étape de démotivation complète. Je crois même que j’ai atteint le point où je n’avais plus aucune confiance en moi. Après 18 mois, on se sent tellement inutile et en décalage avec ceux qui bossent. Ajouté à cela d’autres soucis personnels, des inquiétudes et des déceptions, et vous aurez une idée de mon moral de ces dernières semaines. Zéro pointé.

Puis, une offre tombe du ciel. Je ne l’avais pas vu venir.
Ce n’est pas un poste que l’on voudrait par défaut, faute de mieux, non! Un VRAI et BEAU poste. Passionnant, avec d’énormes responsabilités comme je n’en ai jamais eu, une opportunité inespérée.
Je postule mais très vite je réalise qu’on est beaucoup à le faire. Il y a une concurrence énorme.

A ce moment-là, dans mon esprit, j’en arrive à me dire que c’est ma dernière chance. Soit j’obtiens ce poste, soit je sombre dans la dépression. C’est quitte ou double.
Alors je me bats.
Je passe un premier entretien avec la DRH, assez difficile, elle me titille et insiste sur mes « 18 mois de temps perdu » que j’ai beaucoup de mal à justifier.
Deux semaines plus tard, je passe un deuxième entretien avec le directeur du service.
Et puis encore deux semaines plus tard, lorsque je m’étais finalement fait une raison (je suis d’un pessimisme sans faille), le président me convoque, et j’apprends que je suis prise.

Je n’y croyais pas. Joie et délivrance. Champagne.

Alors voilà, tout ça pour dire quoi?
Que c’est dur d’être au chômage, que la démotivation vous paralyse, que non on n’aperçoit jamais le bout du tunnel même si les gens se veulent toujours rassurants et encourageants, et que pourtant il finit par arriver ce jour. Ce jour où l’on comprend qu’au milieu de la difficulté réside l’opportunité.

Je commence demain…



Publicités

9 réflexions sur “La roue tourne

  1. Chouette! Je souhaite que ce travail se révèle aussi passionnant qu’il est prometteur! Bonne chance avec tes nouveaux collègues! 🙂

  2. Génial ! Contente pour toi ! Je ne comprends vraiment pas qu’on reproche aux chômeurs le « temps perdu » comme si ils avaient choisi de ne pas travailler ! Peut être les estimerait-on plus si ils avaient choisi un emploi en dessous de leur compétences en attendant !

  3. Merci de ce petit message parce qu’après 3 mois de chômage, il y a effectivement des bas et des hauts… Merci de redonner espoir et de savoir que ça arrivera même si on a tendance à l’oublier…
    Et bonne reprise !

  4. @ Louisianne: Merci de ton enthousiasme! Et je suis complètement d’accord avec toi concernant le « temps perdu ». C’est déjà assez dur d’être au chômage, pas besoin qu’on nous le reproche!

    @ Mam’zelle X: Merci et je suis contente de te redonner espoir. Je connais bien les moments de déprime, je sais comme c’est difficile. Ne perds pas espoir, la roue tourne… 😉

  5. @ Galstar: Oui oui ça se passe bien! Désolée de répondre si tard, j’ai un peu délaissé le blog avec toute cette réorganisation!

    @ Angie: Merci, merci! Je vais faire un article bientôt.

  6. J’aime bcp cet article qui illustre très bien la réalité ! Je suis au chômage depuis 4 mois (déjà tout ça lol) et au début c’était assez dur mais plus par rapport aux autres puisque comme tu le sais quand tu es au chomâge on te regarde d’un mauvais oeil:s Malgré tes diplômes les autres nous voient presque comme des « pestiférés » comme si du jour au lendemain on perd notre intelligence parce que l’on est au chômage! Maintenant je vis mieux et j’ai montré du mieux possible aux autres que le chômage ça peut-être bénéfique!

    Désolé pour ce coup de gueule sur ta page lol

    Félicitation en tout cas ! Et bonne continuation!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s