Flash-Back (2)

Episode précédent

Chapitre 2. Ils se déchirent.

Je me souviens de l’arrivée du printemps. Les journées qui deviennent moins froides et les activités se diversifient. C’était une période où nous allions souvent au bord du lac*, avec l’indépendance de la mobylette et du scooter. Tout allait pour le mieux. Jusqu’à ce jour…

(*petit-aparté-devinette: Un petit département français avec plein de lacs et d’étangs, où il fait bon faire du pédalo? C’est là que j’ai passé mon enfance et mon adolescence.)

La veille, je n’avais pas réussi à joindre par téléphone mon amoureux qui était « mystérieusement absent » de chez lui. Mais qu’importe puisque le lendemain j’avais rendez-vous avec lui et toute la bande, au lac. Quand je suis arrivée, il n’y avait que Julie et j’ai su tout de suite que quelquechose n’allait pas. Elle n’a rien voulu me dire, elle m’a dit d’attendre qu’il arrive, qu’il aurait surement quelquechose à me dire.

Plus le temps passait et plus j’en voulais à Julie de ne rien me dire. Et quand j’ai finalement décidé de partir, il est arrivé. Comme un enfant qui vient de faire une grosse bêtise, il baissait les yeux, et il marchait doucement vers moi. Je ne sais plus les mots qu’il a utilisé, mais l’essentiel je l’ai très bien compris, et il pouvait s’excuser tant qu’il voulait, je n’entendais plus que sa trahison et sa tromperie. Avec cette pouffe, celle qui portait des jupes bien trop courte, déjà tellement vulgaire pour ses 17 ans.

Je suis partie sans même lui répondre, sans même le giffler. Les larmes m’empêchaient de voir la route, mais je m’en fichais. Le monde venait de s’écrouler…

A 15 ans, on pense qu’on vit quelquechose d’unique, on pense qu’on est indestructible. Les couples infidèles, les couples qui se séparent c’est pour les autres! Nous, on croit qu’on est bien plus forts, insubmersibles. Mais la réalité est tout autre. Et puisque j’avais été trahie, il allait en payer le prix. J’avais décidé que je ne serais pas la seule à souffrir…

A suivre…


Publicités

5 réflexions sur “Flash-Back (2)

  1. @ Lousianne: Oh oui! Et le problème, c’est qu’on y est pas préparée!

    @ Angie: On idéalise complètement, c’est nouveau et on se jette à corps perdu dedans, d’où la chute!

  2. Wohh j’adore 🙂 Toujours une touche de retour en arrière ca me plait beaucoup 🙂
    Bha moi le premier amour… bha j’en garde un bon souvenir peut être parce que c’est moi qui l’ai plaqué? Ahem en tout cas ton histoire & au final touchante

    xxx

  3. Pingback: Flash-Back (3) « Sunday Morning

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s