Une cafetière, ça prend feu ou ça explose?

Week-end en bord de mer avec quelques amis.
Une eau turquoise, un sable blanc, paradisiaque.
Il fait 35 degrès, on entend le clapotis des vagues, pas un nuage à l’horizon.
Le sable est chaud, une légère brise d’été rend supportable la température élevée de l’air, bikini et bronzing sur nos serviettes.
Nous venons d’arriver, tout va pour le mieux.

Au bout de cinq minutes de silence, mon cerveau m’envoie un télégramme.
« La cafetière? »
Gros doute. Je cogite… Oui. Non. Je ne sais plus.
« Loulou t’as éteint la cafetière? »
Réponse de l’homme: « Non. Peut-être. M’en souviens plus ».
Je cogite encore. Oui. Non. Je ne sais plus.
Nouveau doute.
« Loulou, ça fait quoi une cafetière qui reste allumée, ça prend feu ou ça explose? »
Réponse de l’intéressé: « Euh… ça ne fait rien. »
Mon cerveau n’étant toujours pas rassuré: « T’es sûr? Comment tu sais? »
Réponse: « Je sais pas mais bon, je doute que ça explose! »

Pendant les minutes qui suivent, j’élabore des stratégies de prévention. Je réfléchis à qui aurait les clés de notre appartemment. Personne, évidemment. Ah si, le proprio. Mais son numéro est noté quelquepart dans le tiroir du buffet. Très intelligent. Aurais-je laissé une fenêtre ouverte pour que quelqu’un s’y glisse et aille vérifier la cafetière? *Magnifique idée très réaliste, comme vous le constatez* Sauf qu’aucune fenêtre n’est ouverte, ça je m’en souviens. *Si c’était le cas, ce serait un vrai problème, on habite au 1er*. Aucun solution.

Finalement, je passe les heures suivantes à imaginer l’appartement en feu, les dommages collatéraux, les objets précieux *ma robe en soie Gat Rimon et la PS3* perdus dans les flammes, les voisins en colère *surtout la vieille harpie du 5ème qui me déteste*, les pompiers qui défoncent la porte au péril de leur vie, les experts des assurances…

« Loulou, tu crois qu’on est indemnisé à 100% si notre appartement est détruit par le feu parce qu’on a oublié d’éteindre la cafetière? »

Il n’a pas répondu. J’ai vu dans son regard horrifié qu’il se demandait si je venais VRAIMENT de passer 4 heures à cogiter sur le problème de la cafetière. Alors je n’ai plus rien dit.

Le lendemain, on est rentré. La cafetière était éteinte.

Publicités

6 réflexions sur “Une cafetière, ça prend feu ou ça explose?

  1. Si c’est une cafetière électrique classique, le café crame au fond de la verseuse, jusqu’à devenir un bloc noir compact. Ca sent le cramé, et peut être que le verre finit par se fendre… J’ai testé une journée de boulot, la verseuse n’avait pas explosé, il suffit de mettre de l’eau froide et elle n’explose pas non plus !
    Bon cela dit je n’ai pas testé le week-end entier !

  2. ah c’est horrible ce petit doute qui te fait demander si tu as éteint ou fermé ceci ou cela… mais c’est ce qui fait notre charme 😉

  3. @ Louisianne:
    Oui, je crois que j’ai un peu paniqué pour rien.
    pour le lien de la blog roll c’est fait !

    @ Angie:
    Je crois aussi, mais est-ce vraiment sûr?

    @ Marie:
    Oui, moi ça me rend folle ! Mais comme tu dis, ça fait partie du charme féminin !

  4. Je n’ai pas testé, mais à part imploser et donc fonctionner moins bien, voire carrément pas du tout, ça ne fait rien d’autre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s