Ce soir, je ne dors pas

Ce soir, je me pose des questions sur mon blog.
Et ça fait écho avec certaines choses que j’ai lu, déjà bien souvent sur d’autres blogs: Suis-je mon blog?
Je veux dire, sommes-nous vraiment ce que nous écrivons, ce que nous laissons entrevoir sur nos blogs?

(Excusez le caractère philosophique-à-2-balles, j’ai bu trop de vin ce soir.)

J’ai peur de ne pas être celle que je renvoie. Parfois je me relis, et ça ne me ressemble pas. (Diabolo menthe par exemple, ce blog rose bonbon ce n’était pas moi! Mon univers est tout sauf rose bonbon.)

Ce n’est pas grave, je sais bien, mais j’ai l’impression de tromper, de fausser la done entre l’auteur et le lecteur.
Alors, je me demande:
Sommes-nous prisonniers de nos blogs?
Sommes-nous freinés par la ligne éditoriale que nous nous imposons?
Sommes-nous toujours libres derrière l’anonymat?
Avons-nous peur de décevoir? Je crois que oui.

Et voilà mon point faible. Dans la « vraie vie » je fais partie de ces gens qui ont peur de décevoir. Vous savez ces gens qui enjolivent, qui vous disent ce que vous voulez entendre plutôt que ce qu’ils pensent vraiment, qui arrondissent les angles, qui cachent leurs erreurs et leurs faiblesses pour apparaître sous leur meilleur jour, c’est moi. Je suis de ceux-là.

J’aurais voulu ne pas être comme ça sur mon blog, être plus libre que ça, dire ce que je pense, ce que je suis.

Je sais que c’est le cas de beaucoup de blogueurs/blogueuses qui se sont enfermés dans un rôle (l’effrontée parisienne, l’intello  geek, la modeuse marrante…) ce qu’ils ne sont pas toujours « à plein temps » dans la vraie vie, et ils se sentent obligés d’assurer dans leur rôle.

J’ai pas trop envie de ça mais, allez savoir…
……………………..    ….  ……..…c’est peut-être la destinée inéluctable du poète 2.0.

Publicités

6 réflexions sur “Ce soir, je ne dors pas

  1. je viens de voir ton billet, j’ai une grosse envie de te répondre mais pas le temps, je vais bosser, alors je te réponds ce soir, parce que ce que tu y raconte ça …me choque un peu, à toute ma belle.

  2. @Karia:
    Quoi donc te choque?
    Je suis curieuse de l’entendre, même si quelque part je jubile car tu apportes de l’eau à mon moulin: On est pas vraiment libre d’écrire ce que l’on veut sur son blog!

  3. Je crois que nous sommes tous conscients de ne pas pouvoir renvoyer une image totale de nous ! C’est très difficile à faire, je suppose !

  4. JE NE SUIS PAS D’ACCORD

    On « n’est » ni noir ni blanc.. on,est un ensemble de sensations..et cet article en est la preuve, nous sommes un questionnement continuel…nous n’avons pas qu’une facette..et sans être péjoratif, mais tous les blogs un peu geek, n’ont rien à voir avec ton blog qui est plus du journal intime..avec des journées où l’article va être drôle, d’autres fois pessimistes, d’autres fois, interrogatif, parfois geek 😉

    mais il est toi, tant que tu ne censures pas tes mots..
    il n’est plus qu’une facade s’il y a la retenue dans les mots ou les sujets

    ce n’est que mon avis certes, mais je te le livre

  5. @Marie:
    Merci pour ton avis très avisé. C’est vrai que dans le cas du blog « journal intime » ou « journal de bord » on ne se sent pas enfermé dans un style particulier puisqu’on y aborde des sujets divers, nos humeurs qui peuvent être un jour gaie, un jour triste.
    Mais je persiste à trouver que parfois il ne me ressemble pas. Il faudrait peut-être que j’arrête de me poser des questions et que je le laisse vivre ce blog! Et surtout sans censure ni retenue!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s